Vous êtes ici : Musée des Beaux-ArtsCollectionsChefs d'oeuvre

Autoportrait dit "criant de douleur"

Autoportrait dit « criant de douleur »

Jean-Baptiste Carpeaux
Valenciennes, 1827 – Courbevoie, 1875

1874
Huile sur toile
H. 0,407 ; L. 0,325
S.b.g. : Bte Carpeaux
Don Louise Clément-Carpeaux, 1938
Inv. P. 46.1.440

L’Autoportrait dit « criant de douleur » contraste de manière saisissante avec cette effigie  apaisée. C’est le Carpeaux malade, séparé de sa famille, en proie à mille maux qui se livre ici dans un autoportrait pathétique. Émergeant d’un fond sombre comme un tombeau, cette figure grimaçante, hurlante, aux traits déformés par la souffrance, suscite l’effroi. L’identification de Carpeaux, dans ces instants de douleur intense, avec les figures de damnés peintes par Michel-Ange au plafond de la chapelle Sixtine, est patente. Tout au  long de sa vie, Carpeaux n’aura cessé de se confronter à ce maître gigantesque, jusque dans ses visions les plus terrifiantes, auxquelles il s’identifie plus que jamais au seuil de la mort.