Statuette de dieu Lare

Nord de la France
Époque gallo-romaine

IIe-IIIe s.
Bronze
H. 0,206 ; L. 0,103 ; Pr. 0,073
Provenance : Famars
(Valenciennes sud)

Cette remarquable statuette découverte en 2003 sur l’important site gallo-romain de Famars, appartient à un genre bien connu de représentations d’un Génie protecteur du foyer.

De nombreux sites du nord de la Gaule en ont révélé, en particulier Bavay, la capitale des Nerviens. L’exemplaire de Famars, par sa qualité d’exécution et l’harmonie de ses  proportions, est toutefois l’une des plus belles productions connues, provenant peut-être d’un atelier régional de grande maîtrise.
L’adolescent imberbe, à la chevelure ondulée ceinte d’une couronne de feuillage, est vêtu partiellement du pallium et chaussé d’embades. Le corps, bien valorisé par un joli socle à  deux tores, présente un déhanchement caractéristique qui donne à la sculpture toute  son élégance. Le dieu tend de la main droite une patère, vase sacré utilisé pour les libations, tandis que l’autre soutient une corne d’abondance au calice garni de fruits et de feuilles, symbole éminent de prospérité.

Les statuettes de dieu Lare étaient traditionnellement attachées à la maison, où la divinité était honorée par la famille dans un lieu spécifique qui accueillait le laraire, parfois simple niche aménagée dans un mur.
L’enfouissement de cette statuette dans la cave d’un bâtiment de l’agglomération de Fanum-Martis, probablement avant la fin du IIIe siècle, apparaît donc conforme à son utilisation antérieure.