Vous êtes ici : Musée des Beaux-ArtsCollectionsChefs d'oeuvre

La pourvoyeuse de légumes

La Pourvoyeuse de légumes

Joachim Beuckelaer
Anvers, vers 1534 – Id. ?, vers 1574

Huile sur bois
H. 1,122 ; L. 1,635
S.D.b.g. : IB/1563
Achat, 1965
Inv. P. 65.5.1

Beuckelaer est considéré, avec son oncle et maître Pieter Aertsen, comme le créateur
des scènes de marché et de cuisine. On suit sa production grâce à une quarantaine de
tableaux, signés et datés de 1561 à 1574, dans lesquels il met au point un type de composition qui réserve un large premier plan à la description précise et colorée de produits de la terre. Pour bien mettre en valeur le moindre détail, le peintre utilise le  procédé archaïque d’un point de vue en hauteur, rendant possible une composition étagée à la limite de la stabilité. De part et d’autre de la jeune pourvoyeuse, figée dans  son attitude, sont représentées des scènes animées de personnages ; ces détails sont exécutés avec un pinceau plus léger et des couleurs moins vives. Une variante de notre  tableau, légèrement postérieure, est conservée au musée de Cassel (datée de 1564) ; elle est dépourvue de personnages à l’arrière-plan et la jeune femme tient dans les mains un canard.


Ces compositions denses et avant tout descriptives témoignent bien de cette « horreur du vide » caractéristique de l’âge du maniérisme. Si Beuckelaer n’a pas eu de suiveurs immédiats à Anvers, sa conception de la nature morte animée trouva un écho, en Italie,  dès les années 1580 avec Vicenzo Campi à Crémone et Annibale Carrache à Bologne.