Vous êtes ici : Musée des Beaux-ArtsCollectionsChefs d'oeuvre

Saint Eloi au pied de la Vierge

Saint Éloi au pied de la Vierge

Gérard Seghers
Anvers, 1591 – Id., 1651

XVIIe siècle
Huile sur toile
H. 330,5 ; L. 246
Achat auprès de l’église Saint-Géry,
Valenciennes, 1865
Inv. P. 46.1.162

Ce grand tableau d’autel fut acheté par la fabrique de l’église Saint-Géry de Valenciennes en 1838 au collectionneur Pierre Antoine Verlinde, avant de rejoindre les collections du musée en 1865, après qu’un incendie à l’intérieur de l’église l’ait fortement endommagé.  On ignore tout en revanche de son histoire entre son exécution dans les années 1620 par le peintre flamand Gérard Seghers et son acquisition par Verlinde au XIXe siècle. Saint Éloi, évêque de Noyon, maître de monnaie du roi Dagobert Ier, patron des orfèvres et des forgerons, est représenté vénérant la Vierge et l’Enfant Jésus, sous la protection  bienveillante de saint Joseph, placé en léger retrait à gauche du tableau. Les attributs du  saint, marteau et crosse d’évêque, sont placés au pied de l’estrade où trônent Marie et  l’Enfant, encadrés de deux anges souriants et célébrant la pureté de la Vierge par leurs offrandes de fleurs.

Seghers associe deux influences majeures de son travail dans ces années 1620 : caravagisme et maniérisme. L’influence caravagesque se ressent particulièrement dans
l’utilisation de la lumière qui structure la composition, rejetant l’arrière-plan dans
l’ombre pour mieux mettre en relief les personnages et sculpter les formes, notamment
les somptueux drapés. En revanche, les couleurs choisies, bleu, rose, mauve, sont redevables du maniérisme, de même que les attitudes des personnages, notamment
le groupe de la Vierge et de l’Enfant, fortement inspiré de la Madone de Michel-Ange,  présente dans l’église Notre-Dame de Bruges depuis le début du XVIe siècle.